Portrait insoluble

Patrick m’a fait le plaisir de passer au studio à l’occasion d’un passage à Dijon.
J’avais préparé des plaques pour faire des ambrotypes au gélatino bromure (qui donnent des images positives sur plaque). À mon grand dam, et sans que je comprenne pourquoi (d’où le titre insoluble), l’effet positif ne fonctionne pas sur ces plaques. Je me suis donc rabattu sur un bon vieux négatif, ça marche aussi…

Chambre FKD 13×18 cm
Leimeyr 240 mm @ f/4.5
Tubes fluorescents lumière du jour
6 secondes d’exposition
Plaque de verre au gélatino bromure d’argent


Les marches du théâtre

Film n°74, vue n°4, Dijon (2013)

Pentax ME – 50 mm f/1.4 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Fantôme d’escalator

Mais notre société tend soit à dévaluer les petits conforts, soit à en attendre un peu trop. Nos critères d’un « travail créatif et rempli de sens » sont trop élevés pour survivre à la déception. Notre idéal de « l’amour véritable » pèse trop sur nos relations personnelles. Nous demandons trop à la vie et pas assez à nous mêmes.

Christopher Lasch – La culture du narcissisme

Film n°72, vue n°14, Dijon (2011)

Pentax ME – 40 mm f/2.8 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Attente géométrique

Film n°71, vue n°27, Dijon (2011).

Pentax ME – 40 mm f/2.8 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Au concert

Film n°72, vue n°1, Dijon (2011).

Pentax ME – 40 mm f/2.8 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Attestation scolaire de sécurité routière

Film n°73, vue n°8, Dijon (2012).

Pentax ME – 40 mm f/2.8 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Parallel lives

La gare, une source toujours renouvelée d’inspiration.
Film n°73, vue n°9, Dijon (2012).

Pentax ME – 50 mm f/1.4 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH


Hors du temps

Film n°74, vue n°29, Paris (2012).

Pentax ME – 40 mm f/2.8 SMC
Kodak Tri X 400
Développement au Caffenol CH