Prendre des photos de spectacles (avec un compact)

Quoi de plus naturel que de vouloir rapporter de belles images du concert de son artiste préféré(e). Si les appareils reflex sont généralement interdits, il est le plus souvent possible d’amener un appareil compact, mais comme ses petites bêtes sont mal adaptées aux photos de spectacles, pour ramener des photos qui vont épater vos amis il va falloir ruser… et compter sur la chance.

POUR FAIRE SIMPLE

Les compacts ne sont pas, mais alors du tout du tout, les appareils les plus adaptés pour les photos de spectacles. Pour être plus précis, les conditions d’un spectacle (faible luminosité, forts contrastes, sujets mobiles) cumulent tout ce que les compacts n’aiment pas, et il va falloir s’en débrouiller.

Préalable

Pour faire de bonnes photos de spectacle il faut un bon éclairage. N’imaginez pas prendre des photos spectaculaires du petit dernier à la soirée théâtre de l’école, avec la scène éclairée par des néons sur fond de tableau d’affichage. Attention, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, ces photos feront de formidables souvenirs, mais ce ne seront pas des images “esthétiques”.

Ce premier élément ne dépend malheureusement pas de vous, et nous partirons du principe que vous photographiez un artiste professionnel avec un éclairage soigné et étudié, composé de spots de couleurs, de laser, de torches, que sais je encore.

Première règle

S’approcher. Si vous le pouvez, et s’il ne s’agit pas d’un concert classique avec places numérotées, approchez vous de la scène autant que possible, en essayant d’éviter les agités des premiers rangs, ne serait-ce que le temps de quelques images. Il est très rare que le meilleur point de vue pour une photo soit l’endroit d’où vous avez dégainé l’appareil.

Deuxième règle

Coupez le flash, il ne vous aiderait pas à faire de belles images. Elles seront nettes mais pas “réussies”. Désactivez donc le mode FLASH de votre appareil, cette fonction est le plus souvent directement accessible par un bouton. L’icône standard du flash coupé est un éclair barré. Cette manipulation devrait être possible dans tous les modes de prise de vue, mais essayer de privilégier le mode NUIT ou INTÉRIEUR.

Appareil en mode flash coupé
Appareil en mode flash coupé

Les photos !

A partir de là, la chance entre en jeu. Vous êtes donc (idéalement) au pied de la scène (ou pas trop loin), à l’abri des agités des premiers rangs, et vous avez coupé votre flash. Essayez de bien cadrer, en évitant que le micro ou le pied de micro ne cache un visage, et en vous concentrant plutôt sur une seule personne à la fois. Les belles photos de spectacle sont souvent basées sur des attitudes et il est rare que deux musiciens soit simultanément dans l’attitude parfaite. Nous disions donc : cadrez votre star favorite, faites la mise au point en appuyant à mi-course sur le déclencheur mais sans prendre la photo, gardez juste votre doigt appuyé à mi-course. C’est là que vous devez attendre l’attitude parfaite, en combinaison si possible avec le bon éclairage et en conservant votre cadrage, pour prendre la bonne photo au bon moment. Recommencez l’opération autant que nécessaire pour une photo qui ne soit pas floue ou mal exposée. Il y aura beaucoup de ratés, c’est normal, mais vous devriez en obtenir de satisfaisantes. En dernier recours, utilisez votre flash, mais ce n’était pas la peine de lire tout ça.

Et un dernier conseil quand même, si rien de tout ça ne marche, remettez vous en mode “auto” avec flash et tout et tout. Je ne voudrais que vous m’en vouliez parce que vous êtes revenu(e) du dernier concert de Johnny sans aucune photo valable, mieux vaut une photo moins esthétique que pas de photo du tout.

POUR ALLER PLUS LOIN

Pourquoi les compacts sont ils mal adaptés aux concerts ? Et bien c’est à cause du bruit. Pas du bruit du concert bien sûr, n’allez pas mettre des bouchons d’oreille à votre appareil, il s’agit du bruit numérique. Le bruit numérique se caractérise sur les images par des pixels colorés là où il ne devrait pas y en avoir, ainsi qu’une perte de détail et un aspect granuleux/floconneux. Le plus souvent il s’agit de pixels bleus dans les zones les plus sombres. Ce phénomène correspond un peu à ce qui se passe si vous enregistrez un son très faible avec un micro. Vous allez monter le gain pour mieux entendre, mais en contrepartie vous obtenez un souffle désagréable en bruit de fond. Dans les conditions très peu lumineuses, votre appareil va devoir monter son “gain” lui aussi et on verra apparaître un bruit de fond cette fois constitué de pixels désagréables.

Exemple de bruit numérique
Exemple de bruit numérique

Ce phénomène est d’autant plus visible que le capteur d’un appareil numérique est petit, et ils sont très petits sur les compacts. Le mieux serait d’utiliser un appareil reflex, mais cela fera l’objet d’un autre article, et de plus on vous laissera rarement entrer dans une salle de concert avec un reflex sans autorisation spéciale.

Retour sur la première règle

S’approcher. Oui, je sais ce n’est pas toujours possible, mais de loin vous n’aurez qu’un plan général avec les autres spectateurs devant vous, ou alors vous allez zoomer, et dans ce cas le zoom accentuera les tremblements de votre bras et vous allez avoir des photos floues. Donc : s’approcher… Ne me demandez pas comment faire de belles photos de concert de loin, je ne saurais pas vous répondre.

Retour sur la deuxième règle

Coupez le flash, je maintiens, et ceci pour un tas de bonnes raisons :

- Tout d’abord, si vous n’avez pas pu vous approcher jusqu’à la scène : le flash ne sera pas assez puissant pour éclairer votre artiste préféré(e), mais illuminera parfaitement les dreadlocks du grand rasta devant vous. Ça donne un premier plan flou et surexposé des cheveux du rasta, et une scène non éclairée au loin. On oublie donc le flash ! Astuce : à partir de maintenant, vous ferez attention en regardant les redifs de concerts au stade de France,  et vous aurez une pensée émue pour tout ces mignons flashs depuis le 34ème gradin qui tentent désespérément d’éclairer Johnny 100 mètres plus loin. Et le flash de près me direz vous ?  C’est le point suivant.

- Plus important sans doute : les belles photo de spectacle ne sont pas faites au flash (je sais, cette considération reste subjective, mais les contre exemples sont rares). En effet votre artiste préféré a travaillé avec son éclairagiste, en choisissant quel type de lumière il voulait, à quel moment il le voulait, afin de rendre une certaine ambiance. Si vous êtes assez près de lui pour l’éclairer avec votre flash, vous allez gommer cet éclairage, c’est exactement comme si vous rallumiez la lumière en plein milieu d’un dîner aux chandelles. Sans compter le risque d’aveugler votre star préférée qui vous lancera un regard noir.

Les photos : soyons plus précis

Oui, il faut s’attendre à une proportion non négligeable de photos floues, mais bon, vous les effacerez et personne n’en saura rien. Le photographe de concert avec son gros réflex est habitué aux photos floues lui aussi, même s’il en a beaucoup moins que vous. Mais il les efface et personne n’en sait rien. (Avoir l’air d’un bon photographe consiste souvent à ne pas montrer les mauvaises, mais gardez ça pour vous).

Le choix du mode

Le mieux serait de se mettre en mode PRIORITÉ A L’OUVERTURE, ou mode Av, ou A, mais peu de compacts le permettent. Si vous pouvez vous mettre en mode priorité à l’ouverte, sélectionnez l’ouverture la plus grande, soit le nombre le plus faible (oui c’est pas logique mais c’est comme ça). Sur les compacts la plus grande ouverture oscille entre 2,8 et 3,5. L’appareil fera le reste. N’oubliez pas de couper le flash.

Si vous n’avez pas ce mode, utilisez le mode NUIT, ou INTÉRIEUR ou FEU D’ARTIFICE que l’on trouve parfois (du moment que le mode vous permet de couper le flash). Ce sont des modes prévus pour être à une grande ouverture. Ils devraient donc fonctionner.

Problèmes insolubles et leurs solutions

Malgré tout cela, vous êtes devant la scène, flash coupé, mais il se peut que ça ne marche toujours pas :

ça reste flou ? Quoi que vous fassiez vous n’obtenez pas une seule photo nette ? Il va peut être falloir monter la sensibilité ISO. Dans les modes par défaut la sensibilité est souvent bridée à 200 ISO, pour ne pas avoir trop de bruit. Mais il vaut mieux une photo nette avec du bruit, qu’une photo floue.  Cherchez dans le menu pour augmenter le réglage ISO manuellement jusqu’à 400, voir 800 ou 1600 ISO. à 400 le bruit reste plus ou moins supportable sur la plupart des appareils, mais au delà c’est moins bien, voir catastrophique. A vous de voir. Une autre question ? Votre appareil ne permet pas de régler les ISO ? Et bien remettez votre flash, qu’est ce que vous voulez que je vous dise.

C’est surexposé / sous exposé ? Les conditions lumineuses d’un concert sont extrêmes, le fond de la scène est tout noir, alors que le guitariste a un projecteur en pleine poire, sans compter que tout cela (le projecteur et le guitariste) bouge dans tous les sens. De quoi perturber votre appareil. Si vous avez des photos mal exposées, j’espère que votre appareil permet de compenser l’exposition.  Si vous voyez un bouton qui ressemble à l’image ci-contre, vous avez du bol ! Ce bouton vous permet de compenser les erreurs de votre appareil. Si la tête du chanteur est toute blanche, l’image est surexposée. Appuyez sur le bouton et diminuer l’exposition jusqu’à -1 voir -2. Si les images sont trop sombres, elles sont sous exposées. Augmentez l’exposition jusqu’à +1 ou +2. Vous n’avez pas ce bouton ? Et bien remettez votre flash, qu’est ce que vous voulez que je vous dise.

Maintenant bon concert/spectacle/soirée théâtre du petit dernier ! Revenez ici pour toute question dans les commentaires !

5 commentaires

  1. YannickYannick  
    13 janvier 2010 à 5:05
    répondre

  2. Superbe article agréable à lire et tres utile
    J’ai ma soeur qui va chanter à L’olympia en fin de mois (Jazz festival) et je vais tenir compte de vos conseils.
    Merci beaucoup et très utile ce site/blog.
    Continuez comme ça


  3. 6 mars 2010 à 17:17
    répondre

  4. Très chouette article. Très pertinent ! Bonne continuation !


  5. VincentVincent  
    6 mars 2010 à 19:19
    répondre

  6. Merci !
    Suite à un changement d’hébergeur, les photos qui illustrent l’article sont pour l’instant out, je m’en occupe :)


    [...] en retard… Une petite série sur un concert de blues, pour illustrer l’article sur les photos de concert avec un compact… Là c’est Bo Weavil et son bassiste à la grande classe. [...]


  7. nellnell  
    9 juin 2013 à 0:00
    répondre

  8. Je suis habituée aux photos de concert avec un compact !
    Et je trouve cet article très intéressant c’est finalement ce que j’ai appris “seule” en bidouillant mon compact! Et en constatant mes “erreurs” J’avais un compact avec très peu de possibilité, mais franchement le mode réglage exposition m’a sauvé ! ( fini les têtes toutes blanches)
    Je viens d’acheter un nouveau compact avec plus de fonctions notamment manuelle… Mais là ça se corse… Peut-être que tu as des conseils? Tout manuel “M” , “S”, “A” ?


Laisser un commentaire

 Name

 Mail

 Home

[Name and Mail is required. Mail won't be published.]