Retouches photo : les niveaux #1

C’est le retour des vacances et vous regardez vos photos, seulement voilà, il est rare que le rendu soit tel qu’on l’attendait, mais rassurez vous, il est possible de les améliorer avec un minimum de correction. Il ne s’agit pas de retouches pour modifier fondamentalement l’image, mais d’un simple ajustement des contrastes pour améliorer le rendu. Voyons aujourd’hui comment utiliser l’outil “niveaux”. C’est parti pour un petit tuto.

Mettons que vous êtes allé vous balader dans la nature, et vous avez fort bien fait. Il y avait un joli chemin qui serpente entre les champs, mais le temps était un peu gris. L’image obtenue est passablement terne et ne rend pas comme vous le vouliez.

La photographie initiale

La photographie initiale

POUR FAIRE SIMPLE :

Voyons comment améliorer ça : la méthode rapide et sans réfléchir s’appelle NIVEAUX AUTOMATIQUES. Cette commande existe dans tous les logiciels de retouche dignes de ce nom, et se trouve la plupart du temps dans le menu IMAGE > RÉGLAGES > NIVEAUX AUTOMATIQUES. En utilisant cette commande, le logiciel ajuste automatiquement les contrastes, ainsi que la balance des couleurs.

Image après la commande NIVEAUX AUTOMATIQUES

Image après la commande NIVEAUX AUTOMATIQUES

Voilà donc l’image corrigée, plus contrastée, avec plus de peps. Cette commande fonctionne la plupart du temps, mais peut parfois donner des résultats étranges. Il faudra alors se plonger dans des réglages plus complexes (mais pas trop non plus).

Quesaco ?

Que c’est-il donc passé ? Et pour reprendre au point de départ, pourquoi l’image initiale était-elle terne ? Pour mieux comprendre et faire des réglages plus fins allons dans l’outil NIVEAUX tout court et sans automatisme. On le trouve dans le menu IMAGE > NIVEAUX. Nous voyons apparaitre sous nos yeux tout court, un histogramme de ce type (certaines versions de logiciels affichent des histogrammes à trois couleurs mais le principe reste le même).

Histogramme des niveaux avant correction

Histogramme des niveaux avant correction

C’est quoi donc ce truc ? En gros ce graphique indique comment sont réparties les tonalités de l’image. Les tons sombres sont à gauche, et les tons clairs à droite comme l’indique l’échelle de dégradé en bas.

Comment lire ce graphique ?

L’outil niveau permet donc de voir que notre image initiale a globalement plus de tons sombres que clairs car le graph est plutôt décalé vers la gauche, et qu’on voit une grosse montagne dans les tons gris foncés.

Plus important on voit que notre graph ne va pas jusqu’au noir complet (tout à gauche) ni jusqu’au blanc pur (tout à droite). C’est principalement ça qui nous montre que l’image est un peu terne.

Comment utiliser ces niveaux ?

L’outil NIVEAUX permet de mieux répartir les niveaux de l’image. En règle générale (rappelons nous que toute règle est faite pour être détournée si besoin), je disais donc en règle générale une image bien équilibre présente des niveaux allant du noir noir, au blanc blanc. C’est ce qu’on va faire en bougeant les curseurs triangulaires en bas du graphique.

Ajustement manuel des niveaux

Ajustement manuel des niveaux

Non je n’ai pas fait un copier/coller de l’image d’avant ! Regardez bien, j’ai bougé les curseurs noirs et blancs juste en bas du graphique pour qu’ils coïncident avec le début et la fin de l’histogramme. En quelque sorte j’ai “recadré” les niveaux pour qu’ils se répartissent du noir au blanc et non plus du gris foncé au gris clair. Vous noterez que si la case APERÇU est cochée, vous pouvez voir en direct les effets de vos modifications.

Le résultat avant / après :

La photographie initiale
Limage après les niveaux manuels

L'image avant et après les niveaux manuels

L’effet est moins violent que NIVEAUX AUTOMATIQUES, mais plus naturel. Les niveaux sont ajustés au mieux, les tons sont globalement plus clairs, on a des noirs bien noirs dans les ombres des arbres, et des blancs bien blancs à certains points du ciel.

POUR ALLER PLUS LOIN

Que se passe-t-il donc quand on utilise ces fonctions ? Pourquoi l’image est plus contrastée après les NIVEAUX AUTOMATIQUES ? Que deviennent les histogrammes des images ? En voilà plein de questions !

Pour commencer, si nous relançons l’outil NIVEAUX après avoir fait les NIVEAUX AUTOMATIQUES voilà ce que ça donne :

Histogramme après les niveaux automatiques

Histogramme après les niveaux automatiques

L’histogramme est devenu hirsute. Mais les plus important est de voir qu’il est répartit sur toute la largeur, et même plus. Le mode NIVEAUX AUTOMATIQUE est un peu violent et fait disparaitre certains détails dans les ombres et les lumières, au profit d’une image plus contrastée.

L’aspect hirsute et les bandes blanches indiquent aussi une perte de qualité, certaines tonalités n’existent plus. Gardez donc à l’esprit que toute retouche dégrade votre image.

Pour comparaison, voilà l’histogramme les niveaux de l’image dont les niveaux ont été retouchés manuellement :

Histogramme après NIVEAUX manuel

Histogramme après NIVEAUX manuel

C’est déjà beaucoup plus propre, et l’histogramme est bien calé sur l’échelle du noir au blanc, sans déborder, tous les niveaux sont visibles et les pertes (bandes blanches) sont limitées.

Maintenant que vous comprenez mieux le fonctionnement des NIVEAUX, vous pouvez commencer à triturer les autres curseurs et voir leurs effets. Notamment le curseur gris au milieu de l’échelle, il vous permet d’éclaircir ou d’assombrir l’image. Je n’irai pas plus loin mais ça viendra, dans un autre article.

Laisser un commentaire

 Name

 Mail

 Home

[Name and Mail is required. Mail won't be published.]