Archives juillet 2014

Portrait Soluble #7

Après une pause de quelques mois, voici la suite des Portraits Solubles : photos prises chez l’habitant, à la chambre photographique russe, sur papier négatif et développées au café (caffenol).
Merci à Patrick from Axolot.
Je vous conseille son site ainsi que sa chaîne youtube, dédiés aux savoirs étonnants.

Patrick
4 amis en commun
Avignon, juillet 2014

Chambre FKD 13×18 cm
Industar 37 (300 mm) @f/4,5
1 flash Elinchrom 600J
Papier Ilford RC
Développement au Caffenol CM

Psychédélisme gélatinesque

Les mises à jours sur le blog se font rares. Mon activité du moment se rapproche plus de celle d’un petit chimiste que d’un photographe. Une mise en parenthèse de créativité que je justifie par une étape nécessaire de découverte des procédés anciens, et ces derniers jours par une exploration en terrain chimique inconnu. C’est un terrain excitant, mais glissant. Le danger est d’oublier le but de la création d’image, de se cacher derrière la technique. Comme si l’exclusivité de la méthode justifiait à elle seule de prendre en photo une paire de chaussures. Je fréquente trop de groupes et de forums de photographie alternative abreuvés d’images barbantes pour ne pas connaître ce risque. L’élitisme d’un procédé ne répondra jamais à cette question majeure : qu’est-ce que j’ai à raconter ?

Ratage sur plaque de verre
Chambre FKD 13×18 cm
Industar 37 (300 mm) 20 secondes @f/4,5
Ambrotype par chimie domestique