Archives septembre 2014


Arbre(s)

Sont-ce nos humeurs qui influencent nos photos ?
Ou le contraire ?

Chambre FKD 13×18 cm
Leitmeyr Doppel Anastigmat Sytar 240mm f/4,5
1/5 secondes @f/4,5
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau


La passerelle

Cette fois avec un drap noir, un niveau, et un déclencheur souple.
Confirmation également de la haute aptitude de Boris à briser la glace avec les passants.
Question ouverte : le flou de premier plan, pour ou contre ? Justifiez votre réponse.

Chambre FKD 13×18 cm
Leitmeyr Doppel Anastigmat Sytar 240mm f/4,5
1/10 secondes @f/4,5
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau


Danger de mort

J’ai rêvé l’autre jour que je me faisais électrocuter. Par deux fois. La sensation était étrange. Quelques pensées le temps de tomber au sol, paralysé : mince, je suis électrocuté… je vais mourir ? ah finalement non… ça ne fait pas si mal… quoi, une deuxième fois !?

Aujourd’hui je cherchais un point de vue pour une photo à la chambre avec le nouvel objectif que j’ai acquis. Il est équipé d’un obturateur, ce qui me permet de faire des photos à pleine ouverture en plein jour. Je me suis arrêté au milieu de ce pont, visualisant mentalement l’image ci-dessus. Je n’ai repensé à ce rêve qu’en rentrant, bien après avoir remballé le matériel.

Outre ce petit rappel inconscient, un autre rappel : rien n’est jamais acquis, surtout quand on pense maîtriser son sujet. Voilà donc les erreurs que l’on peut faire en plein jour :
— mal cadrer en pensant qu’on peut s’abstenir de mettre la tête sous le drap noir (à la fois parce qu’on pense voir suffisamment bien le verre de visée, et parce qu’on a un peu honte de se mettre dessous quand la plupart des voitures ralentissent pour regarder) ;
— oublier que même si 1/10ème de secondes est assez court avec un trépied, cela laisse tout de même le temps d’un flou de bouger si on actionne le déclencheur sans précaution.
Le maître mot est donc de toujours prendre son temps.

Malgré ces évidents défauts, j’aime bien cette image. C’est un des avantages des photos à la chambre : je n’en fait qu’une ou deux à la fois, chacune a donc son importance et son histoire – à mes yeux en tout cas – et jusqu’ici, chacune est une leçon.

Chambre FKD 13×18 cm
Leitmeyr Doppel Anastigmat Sytar 240mm f/4,5
1/10 secondes @f/4,5
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau