Zumaia #2

Si les photos que nous prenons sont le reflet de notre état intérieur, ce jour de juillet 2015, je devais être mal cadré, imprécis, océanique, solitaire, pictorialiste (voir surréaliste) et flou.
Pour le cadrage aléatoire, j’expliquais sous cette photo de Rocamadour, que la visée était hasardeuse, et d’autant plus quand l’image était verticale. En voilà une belle preuve…
Pour le surréalisme, ce terme m’est venu car j’ai remarqué que Flickr s’amusait à mettre des tags automatiques sur les photos, et le terme surréalisme revient régulièrement sur ma galerie. Je ne sais pas quel algorithme visuel permet ce type de conclusion, mais ça me plait assez.

Chambre FKD 13×18 cm
Sténopé 0,3 mm
5 minutes d’exposition
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau

Laisser un commentaire

 Name

 Mail

 Home

[Name and Mail is required. Mail won't be published.]